[En direct] LES INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES

Support your local band !

Au terme d’une journée d’écoute du meilleur de la scène musicale régionale, et après délibération du jury, quatre groupes ont été sélectionnés pour se produire sur la scène du CCM John Lennon pour quatre sets de 30 minutes. Dirty Rodeo (Rock), Baptiste Ventadour (chanson), Mama’s Gun (rock) et Variously (hip hop) sont les heureux lauréats de cette sélection 2020. Comme à l’accoutumée la radio Beaub FM viendra bonifier cette fantastique soirée, grâce à des interviews aussi brillantes que les artistes sélectionnés.

 

BAPTISTE VENTADOUR a commencé son projet en solo dans la rue, pendant l’été 2018. Il a tout juste 20 ans et déjà beaucoup de belles étoiles au dessus de la tête. Baptiste Ventadour poursuit patiemment son petit bonhomme de chemin, la guitare et le talent en bandoulière…

Power trio au batteur-chanteur, MAMA’S GUN propose un stoner rock intense, dont les couleurs chaudes et les accents psychédéliques nous plongent au coeur des années 70. Sur scène, le groupe retranscrit sans peine l’univers riche et inventif de ses compositions, en proposant un set à la fois languissant et énergique, élégant et sauvage, voire chamanique : l’occasion de se laisser délicieusement happer par l’univers puissant et capiteux de Mama’s Gun.

VARIOUSLY, c’est Bugees et Cieritou, deux passionnés de rap et d’écriture. D’après eux, le rap est la diversité, la nouvelle variété française. Inspirés par la culture hip-hop, ils empruntent aux codes de l’ancienne et de la nouvelle école. Mélangeant les genres, de la trap au rap cloud, Variously s’exprime à travers textes et mélodies innovantes.

DIRTY RODEO, ce sont encore les autres qui en parlent le mieux :
“(…) C’est un duo limougeaud, batterie / guitare à deux voix. Un son rock bien sale se mêlant aux influences punk voire stoner, avec des riffs lourds, une batterie qui tabasse et un chant efficace qui cisaille les oreilles. C’est dynamique, ça saute dans tous les sens, c’est totalement survitaminé, et ça donne une furieuse envie de pogoter.  (…) C’est un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles et ça donne une pêche d’enfer !” (Alexandre Vergne)

Une coproduction Hiero, 6Team
Article publié le 13 janvier 2020