Écoutez la radio en ligne !
Accueil > Les Actus du 89 > La Feranews > RÉGAL & VADIM VERNAY

RÉGAL & VADIM VERNAY

Du 20 au 24 avril 2015, la FERAROCK vous offre les albums de RÉGAL et de VADIM VERNAY.

RÉGAL - TWO CYCLES & A LITTLE MORE

RÉGAL est probablement le seul groupe de garage français dont les membres se sont rencontrés sur World of Warcraft !

Très vite confrontés à leurs propres limites en matière de banjo, Xavier (batteur des Last Rapes et du Pécheur) et Caelan (Toulousain et Néo-zélandais) remisent un temps leurs aspirations folkloristes et font appel à Maxime à la basse. Le trio recrute Antoine Marchalot, le « dieu de la bande dessinée drôle » encore inconnu à l’époque. Son sens du rythme, à l’image de son sens de l’humour — personnel et inattendu — n’empêche pas le groupe de réaliser plusieurs tournées en Europe, et de sortir deux albums, "Possible Endings" en 2012 (Frantic City/Azbin) et "Misery, Redemption & Love" (Azbin) en 2013, Azbin Records étant le label créé par Xavier en 2012.

C’est pendant les fêtes de la fin de l’année 2013 que Maxime se sépare de RÉGAL et de son ampli basse pour s’adonner à une autre de ses passions : l’observation du cosmos.

Le groupe se tourne alors vers Fadi, un métallurgiste Syro-Lillois qui fréquente « La Barrière », l’épaisse bâtisse vieillissante de la ville fantôme de Chercq (Belgique) où vivent Xavier et Caelan. Après une tournée européenne mi-figue, mi-raisin de près de 30 dates en 31 jours, Caelan et Xavier retournent en studio pour enregistrer le troisième album du groupe “Two Cycles & A Little More’ sorti fin mars sur Born Bad Records.
 

 
+ d’infos : sur le Site de Born Bad Records
+ d’infos : sur la Chaine YouTube de Born Bad Records
+ d’infos : sur la Page Facebook du groupe
 

VADIM VERNAY - IT WILL BE DARK WHEN WE GET THERE

Hier façonneur de samples, aujourd’hui song-writer, VADIM VERNAY est de ces artistes qu’il sera, n’en déplaise aux journalistes pressés, toujours indispensable de présenter. De ses armes fourbies en solo, qui lui ont déjà valu les louanges des Inrocks et une découverte Printemps de Bourges, VADIM VERNAY a gardé l’art de la hauteur, la vision d’ensemble du batteur. Et c’est avec une latitude saisissante que sa voix résonne désormais, filigrane de « It will be dark when we get there », son troisième disque à la folie aussi radieuse que contenue, impeccablement condensée en trio sur scène.

La référence à William Faulkner, extraite de The Sound and the fury, est tacite mais notoire : « If we go slow, it will be dark when we get there… ». Comprenez : si nous marchons lentement, il fera nuit lorsque nous arriverons. Du bruit et de la fureur donc mais aussi de l’aplomb et de la pudeur, de l’éloge des accidents heureux et de la lenteur. Peu importe que le soleil se couche ou se lève à l’écoute d’ « It will be dark when we get there » tant la nouvelle fable électro sparklehorsienne de VADIM VERNAY nous réconcilie avec notre temps et notre rythme.
 

 
+ d’infos : sur le Site du label
+ d’infos : sur Facebook
+ d’infos : sur Soundcloud


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page